Poudlard Interactif


 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Lun 13 Déc - 23:19

Du coin de l'œil, je vis Maria prendre un peu de distance.

- Veuillez excuser mon geste... dit-elle embarrassée. Je n'aurais pas dû vous enlacer.

Je rangeai le parchemin dans ma poche et me tournai vers elle. Elle évitai mon regard et je la comprenais. Cela devait lui paraître étrange d'avoir réagi ainsi alors que nous nous connaissions à peine. Pour ma part, je ne lui en voulais pas. Son geste n'était rien d'autre qu'amical. Je l'avais accepté volontiers.

- Je suppose que la première réaction d'une personne est celle qui vient du plus profond de son cœur, répondis-je.

Je fis deux pas pour me retrouver en face d'elle. Comme elle baissait la tête pour ne pas me regarder, quelques mèches de ses cheveux dorés tombaient devant ses yeux. Je levai une main et les plaçai derrière l'oreille de la jeune femme.


- Je n'ai donc rien à vous reprocher, ajoutai-je d'une voix douce.

Je lui caressai la joue, l'effleurant à peine.


- Au contraire...

Alors que je la contemplai comme une œuvre d'art, mes pensées se tournèrent vers Mary. Je baissai le bras et ce fut à mon tour de regarder ailleurs, gêné par mon comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 14 Déc - 1:24

« La première réaction d'une personne est celle qui vient du plus profond de son cœur », cela devait être sûrement vrai, la jeune femme avait agit sur le coup donc s’était en quelque sorte un geste qu’elle voulait faire inconsciemment. Maria vit la silhouette de l’homme se rapprochait d’elle bien qu’elle ne le regardait pas. Léo eut une nouvelle fois un geste qui fit frissonner la jeune femme, l’atmosphère était devenue limite oppressante comme si la situation avait été des plus cauchemardesque. Non pas que se soit vraiment le cas mais Maria savait que si elle levait les yeux vers son partenaire, il y aurait des actes non voulus qui auraient fait leurs apparitions. Alors qu’il baissa la main, la jeune femme décida de ce moment pour retournait s’asseoir devant son verre de Whisky a moitié plein. Maria passa son index tout autour du verre qui avait une couleur grisâtre tout en regardant le pub. Les lieux étaient de nouveau vides depuis la petite embrouille qui avait semé le cahot. La barman, lui était toujours derrière son comptoir, un chiffon blanc maculé de tâche sur l’épaule droite, attendant sûrement avec espoir que de nouveaux clients daignent venir boire un coup. La jeune femme brisa le silence qui s’était installée après avoir vu un misérable piano qui devait trôner à sa place depuis des siècles mais Maria ne l’avait jamais vue. Elle but une gorger du Whisky et se leva de nouveau partant en direction du piano. Arriver devant, elle souleva le chemin de table qui protégeait les touches, se qui fit volé la poussière dans la pièce. Au contact de la poussière avec son nez Maria éternua trois de suite et se mit à pianoter sur les touches puis une mélodie se fit entendre plus douce et plus apaisante. La jeune femme s’était assise et s’était laissé aller. Se fut sûrement cette mélodie qui attira quelques nouveaux clients de passages mais aussi notre homme qui avait faillir finir congelé par Léo et ces collègues. Lorsque Maria remarqua que tout le monde la regarder, elle se stoppa net.

Spoiler:
 

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 14 Déc - 20:47

Maria en profita pour s'éloigner de nouveau. Elle s'assit devant son verre de Whisky et contempla chaque recoin du pub avec une attention que je devinais fuyante par rapport à moi. Encore une fois, je ne lui en voulais pas. J'étais l'auteur de l'embarras qui nous traquait tous les deux et elle avait tout à fait le droit d'avoir des doutes ou des craintes vis-à-vis de ma personne. Après tout, je ne demeurais pas aussi gentil qu'elle le pensait...
Je restai debout, pensif. Je ne daignai bouger qu'au moment où la jeune femme se leva après avoir bu une gorgée de sa boisson. Elle se dirigea vers le fond de la salle où trônait un vieux piano. Je ne l'avais pas remarqué avant. Il faut dire que la poussière qui le recouvrait le rendait presque invisible aux yeux des clients. Étant une habituée, Maria devant savoir qu'il se trouvait là bas.
Elle s'assit sur le tabouret et souleva le pupitre, faisant voler un nuage de poussière. La jeune femme éternua discrètement avant de poser ses mains sur les touches du piano. Elle commença par laisser ses doigts courir au hasard. Puis une mélodie se forma peu à peu, les notes se firent plus fluides, agréables à entendre. Je m'appuyai contre la table, à l'écoute de ce que Maria était en train de créer : un doux moment de bonheur dont je profitai au maximum. Elle jouait magnifiquement bien. Je me sentais à présent beaucoup mieux grâce à elle...
J'aurais voulu qu'elle ne s'arrête jamais. Des clients entraient peu à peu, peut-être attirés par cet air apaisant. Même le groupe d'hommes partis auparavant revinrent. Ils passèrent loin de moi tout en évitant de me regarder. Celui qui s'y risqua baissa très vite les yeux, la crainte se lisant sur son visage. Alors que je pensais à la fin de la mélodie dont la dernière note résonnerait bientôt dans le pub, elle cessa soudainement.
Je m'avançai lentement et sans bruit jusqu'à me retrouver derrière la jeune femme. Elle paraissait gênée d'attirer autant l'attention. Je posai une main sur son épaule puis m'assis à côté d'elle.


- N'ayez pas honte de ce que vous faites, murmurai-je en lui faisant un doux sourire. Ces personnes et moi-même ne faisons que vous admirer.

J'effleurai les touches du piano du bout des doigts.

- Puis-je ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 14 Déc - 23:48

Cette sensation de bien être, dévasions, la jeune femme l’avait ressentit le temps de la mélodie. Elle était restée figer comme si un être maléfique lui avait jeté un sort, elle qui normalement n’était pas intimidé par le monde, qui n’hésitait pas à l’ouvrir quand il le fallait mais lorsqu’elle se trouvait devant un piano Maria était tout se qui était de plus inoffensif.

La jeune femme balaya la salle d’un regard rapide et sursauta lorsque Léo se mit à lui parler. Elle ne devait pas avoir honte selon lui mais s’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire, elle ne jouait jamais devant du monde même ces plus proches amis ne devaient pas le savoir qu’elle avait un certain don pour la musique. La jeune femme savait jouée de tous les instruments qu’elle voulait en passant du pipo à la contrebasse et pourtant elle n’a jamais prit un seul court de musique.


- Je n’aime pas jouer devant autant de monde… murmura Maria.

Il lui demanda s’il pouvait prendre place afin de pouvoir se mettre à jouer à son tour.


- Oui, vous pouvez, lui répondit-elle.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 15 Déc - 0:42

Elle marmonna ne pas aimer jouer devant autant de monde. Je ne la savais pas aussi timide... Puis elle accepta de me laisser jouer. Tout le monde chuchotait dans le pub. J'ignorais si tous ces gens parlaient de nous. Je me fichais de savoir si le fait que nous jouions du piano les dérangeait ou non. Si cet instrument se trouvait là, c'est qu'il devait bien y avoir une raison.
Après avoir mémorisé ce que j'allais interpréter, j'approchai lentement mes mains des touches abîmées par le temps. J'appuyai plusieurs fois sur la même note puis changeai sans me presser, comme un enfant apprend son premier air. Puis je repris du début, me laissant entraîner par la mélodie que je jouais à l'époque en duo avec Mary.

Spoiler:
 

Elle me rappelait tant de souvenirs... Ils défilèrent en nombre dans mon esprit : ma rencontre avec la jeune femme, les premiers mots que je lui avais adressé, sa jolie robe dorée brodée de fils d'argent, son sourire angélique... L'éclat de son visage quand je lui avais demandé sa main, la douceur de sa voix, les frissons qu'elle provoquait en moi quand elle chantait, l'odeur de sa peau d'ivoire, le noir profond et envoûtant de ses yeux, son rire enfantin, sa pureté sans égale...
Sans faire de fausse note, je fermai les yeux, envahi à la fois de mélancolie et de joie. Elle me manquait affreusement. Je brûlerais une seconde fois rien que pour la voir de nouveau. Ma belle, ma chère Mary. Quand la dernière note parcourut les recoins du pub, je laissai mes mains reposer sur mes genoux et fixai le mur en face de moi d'un regard triste, perdu dans mes plus profondes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 16 Déc - 22:37

La jeune femme écouta les notes mélodieuses que faisait le piano. Elle resta silencieuse pendant toute la prestation et même un peu après. Le pub avait été silencieux comme si les personnes à l’intérieur étaient tous admiratif mais lorsque Léo eut fini un brouhaha pris place dans la pièce. Maria regarda l’homme qui paraissait être partit ailleurs, elle hésita un moment puis posa sa main sur celle de Léo.

- Ça va ? lui demanda-t-elle un peu inquiète.

Il n’y avait peut-être pas le cas de l’être mais s’était plus fort qu’elle.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 17 Déc - 0:08

Les discussions qui reprenaient peu à peu autour de moi semblaient lointaines, comme si un épais mur de béton me séparait des gens. Je ne clignais pas des yeux et ma vue commençait à se flouter. C'est à peine si je faisais attention à Maria. C'est elle qui me rappela sa présence quand elle posa sa main sur la mienne. Un frisson me parcourut du bout des doigts jusqu'au somment de ma tête. Je revins à la réalité en sursautant légèrement. Elle choisit ce moment-là pour me demander si j'allais bien. Je me tournai vers la jeune femme.

- Ai-je l'air si mal que cela ? m'enquis-je d'un ton qui laissait paraître beaucoup trop de fatigue et de morosité. Non, ne répondez pas, ajoutai-je en regardant le piano. Cette question est absurde.

Je soupirai puis reportai mon attention sur Maria.

- Avez-vous déjà... perdu l'être qui comptait le plus pour vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 17 Déc - 1:09

Alors qu’elle allait lui répondre à sa première question Léo ne lui laissa pas le temps et enchaîna dans la conversation. Il lui demande si elle avait déjà perdue l’être qui compter le plus pour elle.

--Eh bien… J’ai perdu deux personnes qui m'étaient chères seulement parce que nous étions du même sang.

Oui, Maria et ces parents s’étaient tout un drame familiale. Après le décès de sa mère, la jeune femme trouva du réconfort auprès de Troy qui lui permit de faire partit d’une famille en lui demandant de devenir la marraine de Hunter Junior.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 17 Déc - 1:34

Elle devait trouver ma question un peu trop directe. Mais elle prit la parole presque aussitôt, comme si elle ne demeurait aucunement surprise.

- Eh bien… J’ai perdu deux personnes qui m'étaient chères seulement parce que nous étions du même sang.

Je hochai faiblement la tête. Je comprenais mieux son attitude légèrement détachée. Elle parlait peut-être de ses parents, d'un frère ou d'une sœur. Je me demandais ce qui pouvait la faire tant haïr ces personnes. Mais je n'allais pas le lui demander maintenant. D'abord parce que je ne la connaissais pas assez pour lui poser ce genre de question ; ensuite parce que je ne souhaitais pas que nous nous étalions sur ce sujet. Il devait tout de même être douloureux à évoquer.

- C'est toujours une souffrance, murmurai-je de façon à ce qu'elle seule puisse m'entendre. Quelles que soient les circonstances.

Je pris sa main dans les miennes et regardai Maria sans vraiment la voir.

- On croit être capable de s'en remettre au bout d'un certain temps en oubliant les souvenirs liés à cette personne. On croit être capable de se dire que la vie continue et que nous pouvons la poursuivre sans cet être que nous avons tant aimé... Mais en fin de compte, peu importe le nombre d'années qui peut s'écouler, nous nous apercevons que notre chagrin est toujours caché quelque part en nous et qu'il peut encore se manifester, même si nous ne le voulons pas.

J'avais longtemps espéré ne plus songer à Mary et aux deux ans que nous avions passés ensemble. Mais il m'était impossible d'effacer cela de ma mémoire. Je réalisais de plus en plus que son absence me faisait souffrir et que je pensais à elle plus qu'à l'objectif que je m'étais fixé en revenant parmi les vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 28 Déc - 22:28

Maria regarda et écouta Léo avec attention, il avait raison sur certains points. Elle resta silencieuse un instant puis pensant qu’il ne fallait pas trop s’attarder sur le passer décida de changer de sujet.

- Vous jouez admirablement bien, lui dit-elle dans un sourire.

La jeune femme cligna des yeux plusieurs fois avant de fixer son regard sur le piano.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 29 Déc - 1:01

Maria ne disait rien. Que dire de plus après tout ? Il valait mieux que nous parlions d'autre chose maintenant. Mais rien ne me venait à l'esprit. Je pensais trop au passé pour pouvoir m'en détacher tout de suite...

- Vous jouez admirablement bien, finit-elle par dire en me souriant.

Je la regardai, elle fixa le piano. Mes mains entouraient toujours la sienne. Je la lâchai et effleurai les touches de l'instrument du bout des doigts.


- Merci, répondis-je. Vous êtes également très douée. J'ai rarement pu ouïr une mélodie aussi belle et... saisissante.

J'aurais voulu jouer un autre air mais je n'en avais pas tellement le cœur. De plus, j'étais du genre mélancolique lorsque je composais. Aucune de mes créations n'incitait à la joie ou à un quelconque sentiment positif. Je soupirai avant de balayer le pub d'un regard morne. Le barman nettoyait la table où nous nous étions installés quelques minutes plus tôt. J'avais oublié que mon verre de vin presque plein s'était brisé dans ma main... En tournant la tête vers l'entrée, je vis par la fenêtre que plus aucun flocon ne tombait. Je reportai mon attention sur Maria.

- Il ne neige plus, déclarai-je en me levant lentement. Acceptez-vous de faire un tour dehors ?

Je m'inclinai légèrement et tendis ma main vers la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 2 Jan - 19:59

La musique qu’elle avait jouée avait plu au jeune homme, ce qui lui réchauffa le cœur. Maria lui adressa un fin sourire et le regarda. Il lui demanda si elle voulait faire un tour dehors, la jeune femme jeta un coup d’œil à la fenêtre et regarda de nouveau Léo qui l’invitait à le suivre en lui tendant la main.

- Je veux bien, lui répondit-elle en acceptant.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Lun 3 Jan - 23:51

- Je veux bien, dit-elle en la prenant.

La douceur de sa peau me fit frissonner. Sous quelques regards intrigués, nous quittâmes le pub. Je trouvais qu'il ne faisait pas si froid. Mais peut-être Maria craignait-elle les basses températures... Je lâchai sa main et fis lever un léger courant d'air chaud, histoire d'être sûr qu'elle ne se mettrait pas à grelotter. Nous atteignîmes la rue principale et marchâmes vers l'entrée du village. A part nous, il n'y avait personne. Seul le bruit de la neige qui craquelait sous nos pas brisait le silence qui s'était installé entre nous.
Devais-je prononcer quelques mots ? J'en avais envie mais pas pour dire n'importe quoi. Lui parler de mon passé l'ennuierait certainement. A moins qu'elle aime les vieilles histoires. Mais il n'était pas question qu'elle sache que je parlais de moi. L'époque à laquelle mes récits se passaient ne pouvait pas coordonner avec ma présence ici aujourd'hui.
Après réflexion, je me dis que je lui parlerais de tout cela en temps voulu. Pour l'instant, Maria voulait sûrement discuter de choses plus légères. C'est donc en mettant mes mains dans mes poches que je pris la parole, tout en regardant la jeune femme.


- Depuis quand êtes-vous professeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 4 Jan - 0:31

Au passage la jeune femme récupéra sa veste et l’enfila en marchant. Ils arrivèrent dehors et marchèrent dans le silence total, jusqu’au moment où il décida de rompre ce silence. Combien de temps cela faisait-il qu’elle enseigner ? Elle lui répondit dans un fin sourire.

- Et bien cela fait exactement deux ans que j’enseigne à Poudlard, cela me fait toujours bizarre d’avoir pris le rôle de professeur dans cette école ayant était élève au paravent.

Maria hésita un bout de temps avant de reprendre la parole.

- Et vous, vous travaillez dans quel domaine ? lui demanda-t-elle toujours souriante.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 4 Jan - 21:00

Elle leva les yeux vers moi.

- Eh bien j'enseigne à Poudlard depuis deux ans. Cela fait toujours bizarre d’avoir pris le rôle de professeur dans cette école, ayant été élève auparavant.

Je hochai la tête. Je voulais lui demander ce qui l'avait poussé à enseigner mais elle reprit la parole.

- Et vous, vous travaillez dans quel domaine ? s'enquit-elle en souriant.

Une question à laquelle je ne pouvais répondre sans user de quelques mensonges. Tant pis...


- Je n'exerce aucune profession, déclarai-je en reportant mon attention en face de moi. Sans vouloir me vanter, disons que je n'en ai pas vraiment besoin, si vous voyez ce que je veux dire...

Ce qui n'était pas totalement faux. A mon époque, je possédais assez d'argent pour ne pas avoir à travailler. Je passai une main dans mes cheveux et soupirai.

- Mais peut-être devrais-je essayer d'avoir un poste dans cette école, ajoutai-je en lui lançant un regard plein de charmes. Nous nous croiserions plus souvent.

Je me rendis compte quelques secondes plus tard que je la courtisais. A croire que mon côté séducteur ressortait lorsque je me sentais déjà proche d'une femme. Je ferais mieux de me calmer, sans toutefois paraître étrange...
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 12 Jan - 20:02

Il n’exerçait aucun métier, se qui voulait dire que c’était un homme qui vivait de sa richesse. La jeune femme l’écouta attentivement comme à chaque fois qu’il ouvrait la bouche pour dire quelque chose. Le simple fait qu’il évoque l’envi de se joindre à l’éducation à Poudlard la fit sourire.

- Vous serriez un bon professeur. Et plus d’une des jeunes filles qui occupent les salles de classes seront ravis d’avoir un nouveau « Dieu », dit-elle en faisant le geste des guillemets. Remarquez Poudlard est l’entre secrète des beaux professeurs.

Maria eut un large sourire, elle ne pouvait pas dire le sens contraire entre les Professeurs Damon et Wolf il y avait de la rivalité au niveau des jeunes filles et un troisième clan de groupie serait sûrement assez drôle voir.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 12 Jan - 21:26

- Vous seriez un bon professeur, répondit-elle avec un grand sourire. Et les élèves de la gente féminine seront ravies d'avoir un nouveau dieu.

Elle illustra ce dernier mot de deux guillemets formés avec les doigts. Je haussai les sourcils, pas certain de vraiment comprendre où elle voulait en venir.

- Remarquez, dit-elle devant mon air interrogateur, Poudlard est l'antre secrète des beaux professeurs.

Je saisissais mieux à présent. D'après ce qu'elle me disait, la virilité de certains de ses collègues laissait entendre que beaucoup de jeunes filles préféraient reluquer l'enseignant plutôt que de prendre le cours. Intéressant comme idée. Mais je préférais rester dans l'ombre.

- Je suis flatté d'entendre que je peux être admis dans la catégorie des gens... appréciés, dis-je en rajustant le col de ma veste. Encore plus en sachant que cette remarque vient d'une aussi agréable et jolie jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 12 Jan - 23:11

Maria eut un sourire et secoua doucement la tête de droite à gauche.

- Agréable et jolie cela reste à voir, dit-elle. Je pense que si vous interrogez une bonne partie de mes élèves peu vous diront que je suis quelqu’un d’agréable.

A oui sa s’était bien le cas, la jeune femme avait eut à faire à de nombreux cas et avait du sévir. Se n’était pas généralement des petites punitions, s’était des heures de retenues à n’en plus finir comme pour un jeune Serpentard qui lui avait fait une belle farce. Elle l’avait enfermé dans sa salle de classe et avait fait apparaître une énorme horloge. Celle-ci était au ralentit une seconde était devenue une minute et le jeune homme n’avait pas de quoi s’occupé seulement le droit de regardé cette grosse horloge.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 12 Jan - 23:39

Maria secoua la tête en signe de dénégation.

- Agréable et jolie, cela reste à voir. Je pense que si vous interrogez une bonne partie de mes élèves, peu vous diront que je suis quelqu'un d'agréable.

Je haussai les épaules.

- Je peux parfaitement comprendre pourquoi, déclarai-je en levant une main, paume vers le ciel.

Il recommençait à neiger légèrement.


- C'est seulement de leur faute si vous êtes forcée de les punir, continuai-je. Ils n'ont qu'à mieux se tenir. Ils ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont...

J'attrapai une mèche de ses cheveux et observai les flocons qui s'y posaient.

- Cela dit, je pense que je mettrai les pieds dans cette école seulement pour m'y promener et... observer.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 14 Jan - 0:09

La jeune femme leva les yeux vers Léo lorsqu’il lui attrapa une mèche de cheveux. Il lui parla de la chance qu’avait ces élèves et du pourquoi elle agissait de la sorte avec eux.

- J’avoue que cela m’amuse d’avoir le rôle de la méchante, je l’ai toujours eut dans cette école… Mais que voulez-vous dire en voulant observer ? Il n’y a pas grand-chose d’intéressant à Poudlard.

C’était bien le cas, l’école était un gigantesque château avec de longs couloirs et de nombreuses pièces rien de bien différent de ce que l’on voit habituellement.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 14 Jan - 20:31

- J’avoue que cela m’amuse d’avoir le rôle de la méchante, je l’ai toujours eu dans cette école.

Je ne pus m'empêcher d'esquisser un sourire. Pour ma part, ce rôle qu'elle se donnait ne lui allait pas du tout.

- Mais que voulez-vous dire en voulant observer ? s'enquit-elle curieuse. Il n’y a pas grand-chose d’intéressant à Poudlard.

Nous arrivâmes à l'entrée du village. Nous nous arrêtâmes et je me tournai vers Maria.

- Disons que... j'aime observer le comportement de plusieurs catégories de personnes, répondis-je aussi naturellement que si nous parlions de la pluie et du beau temps. Ici, ce sont les élèves d'une école. J'aime m'imprégner des coutumes et tenter une attitude proche de celle des gens au fil des si... des années.

J'avais failli dire « siècles ». Maria m'aurait jeté un regard bien surpris. Heureusement, je m'étais rattrapé à temps. Peut-être avais-je passé la plus grande partie de ma mort en Enfer, mais de là bas, j'avais pu observer les êtres vivants à ma guise, bien que ce soit beaucoup mieux de se rendre directement dans leur monde.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 18 Jan - 0:12

Il aimait observer le comportement des humains, elle trouva sa plutôt amusant de se trouvait face un personnage qui désire être spectateur des évènements plutôt que d’être le personne principal de l’histoire.

- Si je comprend bien vous faite une sorte d’étude sur l’être humain.

Elle n’attendit aucune confirmation ou autres explications sur ce sujet et reprit de plus belle.

- Comment avez-vous fait tout à l’heure dans le pub pour… Comment dire… Commençait à gelé ce salle pervers ? demanda-t-elle un peu gênée de poser une telle question.

Oui, ce moment de la soirée l’avait particulièrement marqué et elle souhaitait avoir une solution réaliste à sa question

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 18 Jan - 0:36

- Si je comprends bien, vous faites une sorte d'étude sur l'être humain.

Je hochai la tête, d'accord avec sa suggestion. Car elle n'avait pas tort après tout.

- Comment avez-vous fait tout à l’heure dans le pub pour... Comment dire... Commencer à geler ce salle pervers ?

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle me pose cette question, d'autant plus que plusieurs minutes s'étaient écoulées depuis l'événement. Je ne paniquais pas, cela n'en valait pas la peine. De plus, je savais que je ne pouvais pas lui révéler la vérité, même si l'envie me démangeait.

- Si je vous le disais, vous ne me croiriez pas, déclarai-je avec un petit sourire.

Après hésitation, je me penchai vers elle et la pris délicatement par le menton. En la regardant dans les yeux, je ne cessais de sourire.


- Mais... peut-être vous le révèlerai-je un jour ? ajoutai-je d'un ton énigmatique.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 20 Jan - 23:09

La jeune femme écouta attentivement espérant au fond elle qu’il veuille bien lui répondre à sa question, il s’approcha d’elle et lui pris entre deux doigt son menton. Elle plongea son regard bleu dans celui de Léo puis haussa les sourcils avant de dire sur un ton plutôt joyeux.

- Et bien Monsieur, elle lui adressa un sourire tout en s’éloignant de son emprise, j’attendrais le temps qu’il faudra pour en connaître la solution.

Heureusement, Maria était patiente enfin jusqu’à un certain point et avait gardé malgré toute son âme d’enfant. Son magnifique sourire n’avait plus quitté son visage depuis qu’elle avait fait la rencontre de Pansy tout d’abord et de Troy. On pouvait dire que Léo était tombé au bon moment.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 20 Jan - 23:31

Elle sourit de nouveau.

- Eh bien monsieur, dit-elle en reculant d'un pas, j'attendrai le temps qu'il faudra pour en connaître la solution.

Je me redressai et lui rendis son sourire.

- J'espère que ce moment viendra, déclarai-je sans vraiment être sûr de ce que je disais là.

En effet, Maria n'apprécierait certainement pas le fait que je sois déjà mort et que je vienne tout droit de l'Enfer. A moins qu'elle soit très compréhensive, ce dont je doutais fortement. Je regardai en face de moi. L'immense ombre de l'école de magie s'élevait au loin, derrière un champ traversé par un petit chemin.


- Je vous raccompagne jusqu'au château ? proposai-je alors que les flocons tombaient de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Horloge qui dit tout
» Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible [...] ? Amy (L) & Lilieth
» Horloge sur Ekoï
» L'Horloge Parlante
» Horloge parlante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Interactif  :: hors jeu :: Corbeille-
Sauter vers: