Poudlard Interactif


 
AccueilPortailCalendrierFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 5 Déc - 18:22

La journée avait été mouvementer entre son long voyage et sa rencontre quelque peu étrange dans la bibliothèque. A sa grande surprise, elle avait accepter d’accompagner un parfait inconnu à Pré-au-Lard.

Maria était dans sa chambre entrain de se vêtir chaudement, elle attacha ces cheveux de manière à pouvoir mettre sur sa tête son bonnet violet. Il était dix-neuf heures trente quand la jeune femme fut enfin prête, elle se dirigea vers les grandes portes en bois, croisant de temps à autres quelques élèves en retard pour souper. Elle sortit du lieu et partit en direction du portail, comme à son habitude, elle jeta un coup d’œil aux deux gargouilles puis sortit. Maria transplana alors et arriva à l’entré du village.

Elle était en avance et décida de faire les cent pas de manière à ne pas être congelée quand arriverai ce bel inconnu. Maria monta son écharpe jusqu’au niveau de son nez et mit ces mains dans ces poches. La jeune femme leva les yeux et regarda le ciel, des flocons de neige tombaient toujours, la lune était semi-plein, elle pensa alors aux bestioles qui allaient apparaître dans peu de temps.

Puis elle sursauta, la cloche de l’église près du cimetière se mit à sonner les vingt heures. L’homme n’allait pas tarder à arriver et Maria était frigorifiée.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 5 Déc - 21:52

La nuit tombait de plus en plus sur l'école de magie. Les flocons de neige de l'après-midi virevoltaient désormais avec un peu plus de vigueur. Mais la lune faisait quelques petites apparitions derrière les nombreux nuages. La soirée était fraiche, calme, reposante. Lorsque le huitième coup d'un clocher retentit au loin, une légère brise se leva. Elle parcourut la route qui séparait l'école jusqu'à l'entrée du village de Pré-au-Lard. Elle entoura la jeune femme qui attendait là, dans le froid. Puis elle se dissipa lentement.
Quelques secondes après, je me matérialisai quelques mètres derrière mon invitée. Elle grelottait. Si je n'avais aucunement besoin de me réchauffer, ce devait être le cas pour elle. Je devais la faire attendre depuis trop longtemps. J'avais tout intérêt à me faire pardonner, même si en y repensant, je venais d'arriver pile à l'heure convenue.
La même brise se leva. Cette fois-ci, elle était tiède, presque chaude. Elle partit des pieds de la jeune femme et remonta jusqu'en haut de sa tête.


- Vous sentez-vous mieux ? m'enquis-je en la voyant se détendre grâce à la chaleur que je lui envoyais.

Je la rejoignis, un petit sourire au coin des lèvres. Inutile de lui cacher que j'étais l'auteur de ce petit tour de magie. C'est ainsi que je me faisais pardonner.


Dernière édition par Léo Tripp le Dim 5 Déc - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 5 Déc - 21:59

La soirée était vraiment froide, l’hiver arrivait donc à grand pas. Elle fut parcouru d’un frisson avait de sentir un souffle chaud venir la réchauffer. Elle regarda l’homme venir à elle et décida de baisser son écharpe de manière à pouvoir faire entendre sa voix.

- Oui beaucoup mieux, lui répondit-elle dans un sourire, et je vous en remercie.

Les traces de pas qu’elle avait laisser au sol commencer à disparaître à cause de la neige qui tombait de plus en plus fort.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 5 Déc - 22:56

Maria abaissa son écharpe et sourit.

- Oui, beaucoup mieux et je vous en remercie.

J'inclinai la tête, rassuré. Elle était habillée chaudement et je remarquai qu'elle portait le bonnet violet qu'elle avait failli oublier à la bibliothèque. Ses cheveux blonds étaient parsemés de flocons. Pour ma part, je n'étais pas beaucoup vêtu pour résister au froid. Heureusement, je n'en avais pas l'utilité.
Je pris la main de Maria et y déposai un baiser avant de plonger mon regard gris dans le sien.


- Et si nous y allions ?

Je lui proposai mon bras, comme je l'avais si souvent fait avec les gentes dames et surtout Mary.


Dernière édition par Léo Tripp le Mar 7 Déc - 0:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Lun 6 Déc - 20:57

- Oui, allons-y… répondit-elle joyeusement, que préférez-vous voir en premier ?

La jeune femme accepta l'offre que venait de lui faire Léo. Pré-au-Lard était un lieu qui avait des boutiques plus bizarre les une que les autres, ou l’on pouvait rencontrée des gens tout aussi étrange. Maria pensa à ses années d’étude à Poudlard et à toutes ces sorties à Pré-au-Lard qu’elle avait fait avec son amie Pansy Parkinson mais aussi avec Troy Carter qui était son ami le plus fidèle.

_____________________

6ème année à SERPENTARD


Dernière édition par Maria Angel le Mar 7 Déc - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 7 Déc - 0:08

- Oui, allons-y, dit-elle en acceptant d'une main légèrement tremblante. Que préférez-vous voir en premier ?

Nous commençâmes à marcher le long de la rue principale. Je laissai un silence s'installer entre nous, le temps que je réfléchisse à ma réponse.

- A vrai dire, je n'en sais trop rien. Emmenez-moi donc là où vous aimez aller.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 7 Déc - 23:25

La jeune femme sortit de ces pensés au moment où Léo se mit à parler.

- Un endroit que j’aime… Hé bien, s’est un lieu un peu lugubre mais s’est assez sympathique quand on est en bonne compagnie et qu’on ne craint pas tout les débiles qui croient faire peur avec leurs grandes histoires sur Voldemort, Maria eut un petit sourire en évoquant ce surnom soit disant maléfique, donc je vous propose un petit pub du nom de la tête de sanglier.

Elle espéra qu’il ne la prenne pas pour une dérangée du cerveau du fait qu’elle aime les lieux comme cela.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mar 7 Déc - 23:56

- Un endroit que j'aime...

Elle resta silencieuse un instant et continua.

- Eh bien c'est un lieu un peu lugubre mais assez sympathique quand on est en bonne compagnie... et qu'on ne craint pas tous les débiles qui croient faire peur avec leurs grandes histoires sur Voldemort.

Je vis un petit sourire éclairer son visage. Tandis que nous marchions, j'avisais les habitations dont l'architecture moyenâgeuse me laissait admiratif. Ce village ressemblait à ces nombreux endroits que je visitais si souvent avec Mary, les jours de printemps. Ici, la neige recouvrait les toits et des stalactites se formaient au dessus des portes et des fenêtres, tels des cônes de glace à la fois menaçants et fascinants.

- Donc je vous propose un petit pub du nom de la Tête de Sanglier, ajouta la jeune femme, me faisant sortir de ma contemplation.
- Je vous suis.

Nous parcourûmes une centaine de mètres avant de prendre à droite, dans une ruelle non éclairée. Je levai la tête et vis l'enseigne du fameux pub. A première vue, il semblait peu reluisant. J'ouvris et laissai entrer Maria en premier. Finalement, bien que les lieux soient plutôt désuets et sombres, ils ne me déplaisaient pas tant que cela. Au contraire, le calme absolu qui y régnait m'apaisait, éveillait mon petit côté positif.
Nous nous dirigeâmes vers une table placée dans un coin. Après avoir tiré la chaise de mon invitée pour qu'elle s'assoie, je m'installai en face d'elle. Puis je pris la parole, à voix basse.


- Je dois avouer que je ne m'attendais pas à vous voir fréquenter ce genre d'endroit. La lumière de votre visage est trop contrastante avec l'obscurité de ce pub.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 8 Déc - 0:31

Ils marchèrent pendant un petit moment, le froid s’était tout de même intensifier. Ils arrivèrent enfin au pub à la mauvaise réputation et allèrent s’installer à une table. Maria écouta se qu’il avait à dire et lui adressa un sourire.

- Et bien s’est un lieu calme… Bon ok, a part quand on a le droit de voir un beau spectacle entre deux ivrognes. Là, on a le droit à de l’ambiance.

Maria sa souvint d’une de ces disputes dont elle avait assister avec Pansy, elle donnerait tout aujourd’hui pour la revoie. Cette dernière avait déserté les lieux comme beaucoup en fait. La nostalgie prit donc place dans son esprit mais se lisait aussi sur son visage qui s’était soudainement renfermer.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 8 Déc - 0:58

- C’est un lieu calme... A part quand on a le droit de voir un beau spectacle entre deux ivrognes, là on a le droit à de l’ambiance.

Elle sembla soudainement perdue dans des pensées que je perçus mélancoliques. Je fronçai les sourcils, assez perplexe. Cet endroit devait lui rappeler de bons souvenirs malheureusement trop lointains pour pouvoir y songer en riant. Après hésitation, je plaçai le bout de mes doigts sous le menton de la jeune femme et souris, me voulant rassurant – sans savoir si cela marcherait.

- Je comprends comme vous qu'il y a toujours des moments merveilleux et inoubliables de notre vie que nous voudrions revivre, déclarai-je en la regardant dans les yeux. Mais comme le disait Jacques Ferron : il vaut mieux garder la nostalgie d'un paradis en le quittant que de le transformer en enfer en y restant.

En disant cela, je me rendais compte que je me contredisais. En effet, je donnerais tout pour connaître de nouveau les heureux moments passés en sa douce compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 8 Déc - 22:35

La jeune femme sortit de sa rêverie et lui répondit d’un ton calme.

- Oui, mais parfois revenir en ailleurs serrait tellement bien…

Maria posa ses mains sur la table et regarda Léo droit dans les yeux.

- Que désirez-vous boire, Monsieur Léo ? lui demanda-t-elle avec un beau sourire aux lèvres.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 8 Déc - 23:30

- Oui mais parfois, revenir en arrière serait tellement bien, soupira Maria en accord avec mes pensées refoulées.

Elle posa ses mains sur la table.


- Que désirez-vous boire, monsieur Léo ? demanda-t-elle dans un sourire qui me donna l'étrange et agréable sensation d'avoir le cœur brûlant.

Je réfléchis un instant et dis :


- Je dois dire qu'un vin rouge d'assez bonne qualité me séduirait.

Je jetai un coup d'œil au barman qui nettoyait des verres avec un torchon sale.

- Mais j'ignore s'il y en a ici, ajoutai-je à voix plus basse.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Mer 8 Déc - 23:40

Maria lui adressa de nouveau un sourire.

- Ici, il y a de tout suffit d’être un client fidèle.

La jeune femme se leva, elle déboutonna sa veste et la déposa sur la chaise qu’elle venait de quittée. Elle était vêtu d’une robe en laine blanche col rouler lui arrivant au niveau des genoux, d’un épais collant et des bottes noires. Maria se dirigea vers le comptoir et s’adressa au barman à voix basse pour pas que tout le monde sache se qu’elle commandait et s’était une habitude qu’elle avait garder. Le vieil homme eut un sourire qui disparu très vite et se mit à la tâche. Maria revint avec un verre à ballon rempli de vin jour de qualité comme l’avait demander Léo et un grand verre d’Ogden's Old Firewhisky. Elle regarda l’homme et déposa la boisson de celui-ci devant lui et alla s’asseoir à sa chaise avec son verre.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 9 Déc - 0:30

Elle sourit de nouveau.

- Ici, il y a de tout. Il suffit d'être un client fidèle.

Sur ce, elle se leva et retira sa veste, laissant voir une jolie robe en laine blanche et à col roulé. Elle s'éloigna en direction du comptoir et je la suivis des yeux, remarquant ses collants noirs et ses bottes de la même couleur qui lui allaient si bien. Elle parla au barman à voix si basse que je ne pus entendre ce qu'elle lui chuchotait. L'homme esquissa un sourire et disparut dans la pénombre.
Alors que je me demandais si j'allais vraiment avoir mon vin rouge – étant donné l'état miteux du pub – la porte principale s'ouvrit et un groupe d'hommes entra. Ils s'installèrent à l'autre bout de la salle, non sans me lancer un regard peu amène et quelques sifflements appréciateurs destinés à Maria. Histoire de m'amuser pendant que mon invitée commandait, je provoquai un léger souffle de vent glacé que je dirigeai vers les nouveaux venus. L'un d'eux resserra sa veste autour de lui et se plaignit du manque de chauffage dans le pub. Son collègue le plus proche lui ordonna de se taire et lui flanqua une tape derrière la tête.
Mieux valait que j'évite de montrer mon air moqueur. Je n'avais pas besoin de me quereller avec ce genre de personne, pas maintenant. Pas devant Maria. Celle-ci me rejoignit et déposa un verre de vin devant moi. Puis elle s'assit, un grand verre de Whisky dans les mains.


- Je vous remercie, dis-je d'un ton solennel. A votre santé Maria.

Nous trinquâmes. J'approchai mon verre, humai son contenu. L'odeur légèrement fruitée me plaisait, restait à savoir si son goût serait à la hauteur de mes espérances. Aucune chance mais il avait tout intérêt à me satisfaire. Je bus une petite gorgée. Après longue réflexion, je me dis que le barman méritait mes remerciements, bien que j'ai déjà bu meilleur vin.
Un morceau de ma conversation avec Maria à la bibliothèque me revint soudain. Je fouillai dans la poche de ma veste et en sortis le portrait de Mary que je contemplai un moment avant de le poser sur la table, face à la jeune femme.


- J'aimerais vous demander... Cet après-midi, vous avez dit qu'elle ressemblait beaucoup à une de vos connaissances. Il se trouve que j'ai... croisé la personne dont vous parlez. J'ai fait le même constat que vous : elles sont pratiquement identiques.

Je caressai le coin du parchemin du bout des doigts.

- Pensez-vous qu'elles ont un lien de parenté ? Ou peut-être en ai-je un avec... Dante ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 9 Déc - 0:41

La jeune femme n’avait pas fait attention au sifflement qu’avaient émi les arrivants. Ses vrai que s’était plutôt rare de voir des jeunes femmes ou filles se retrouvaient un tel pub. Pourtant deux au paravent, Maria et Pansy venaient ici lors de leurs sorties à Pré-au-Lard. Lorsqu’elle fut assise à sa table, Léo et Maria trinquèrent. Cela devait paraître étrange de voir un homme boire un verre de vin dans un bar miteux et une jeune femme un bon verre de wisky. Tout d’un coup, Léo fouilla dans sa poche et en sortit le portrait que Maria avait vu quelques heures plutôt.

- Je ne peux vous répondre concernant Cynthia, c’est une personne discrète et qui cache bien ses origines…

Il n’y avait pas qu’elle qui les cachait, qui serrait fière d’avoir une mère mangemort qui plus ai serré la raison du décès de son paternel.


- Et pour Dante, vous lui ressemblait énormément. Donc je pencherai bien sur le faite que vous aillez un lien de parenté avec ce dernier.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 9 Déc - 21:13

- Je ne peux vous répondre concernant Cynthia, répondit-elle. C'est une personne discrète et qui cache bien ses origines...

Sur ce point, j'étais d'accord avec elle. Je n'avais rencontré la jeune fille qu'une seule fois mais cela suffisait à me faire une idée du genre de personne qu'elle pouvait être.

- Et pour Dante, vous lui ressemblez énormément, continua Maria l'air songeur. Donc je pencherais bien sur le fait que vous ayez un lien de parenté avec lui.

Je hochai la tête.

- L'idée de le rencontrer commence à... me chatouiller l'esprit, reconnus-je avant de boire un peu de mon vin.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 9 Déc - 22:57

La jeune femme le regarda et avant même qu’elle est pu ouvrir la bouche un des nouveaux venus vint vers un grand sourire pervers sur les lèvres.

- Hey ! Ma jolie !!! Hic !!! Viens t’soir à n’te table !!! Hic !!!

L’homme qui avait apparemment bien trop bu posa une main sur l’épaule de la jeune femme. Maria eut un regard assassin.


- Otez vos salles pattes de mon épaule ! ordonna-t-elle.

Mais l’homme n’était pas du tout de cet avis et commença à dire des paroles complètement insensé.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Jeu 9 Déc - 23:50

A ce moment-là, un des hommes assis de l'autre côté de la salle nous rejoignit, complètement ivre. Il s'adressa à Maria en parlant si fort que le son de sa voix résonna désagréablement dans mes oreilles, me faisant légèrement grimacer.

- Eh ma jolie ! Viens t'soir à not' table !

Il posa une main sur l'épaule de la jeune femme qui lui ordonna de « ôter ses sales pattes » tout en lui lançant un regard noir de haine. Je devais faire quelque chose. Je savais que si je laissais cet homme continuer à se comporter d'une telle manière, il ne tarderait pas à se sentir un peu trop libre et à devenir plus insupportable. Mais comment m'en débarrasser sans faire trop de dégâts ?

- C'est qui c'type bizarre ? demanda l'homme en me désignant du doigt. Il est blanc, on dirait un cadavre ! Reste pas avec ça ma belle ! Allez viens !

Il attrapa Maria par le bras. Mon verre encore à moitié plein éclata dans ma main crispée. En moins d'une seconde, je me retrouvai debout sur la table, les doigts serrés autour du cou de l'homme qui ne touchait plus terre. Je le fixai droit dans les yeux, tandis qu'il suffoquait en agitant les jambes dans le vide.

- Un cadavre... murmurai-je. Vous êtes plus perspicace que je l'imaginais.

Un courant d'air s'engouffra dans le pub et nous entoura. Le visage de l'homme commença à pâlir, tout comme le reste de sa peau. Du gel se forma en fines plaques sur ses bras, ses joues et son front. J'étais en train de le refroidir de l'extérieur... Pourquoi ne pas continuer et le transformer en glaçon humain ? Cela n'en serait que plus amusant !

- Un tour en Enfer vous ferait du bien, déclarai-je avec un sourire sadique.

Ses collègues en panique me crièrent de le lâcher. Le barman, lui, préféra rester de marbre, tout en nous surveillant, prêt à dégainer sa baguette. Je baissai les yeux sur Maria. L'instant qui suivit, je laissai tomber mon « jouet » qui s'étala par terre dans un cri de douleur, avant de se mettre à tousser violemment.
Mieux valait que je m'arrête là. La jeune femme ne se remettrait pas de ce que j'aurais voulu faire subir à ce bon à rien. Je descendis de la table pendant que le groupe s'éloignait rapidement, non sans me lancer plusieurs regards terrorisés. Ils sortirent tous du pub quelques secondes après, plongeant les lieux dans un silence de mort.
Je restai aussi immobile qu'une statue de glace. Puis je regardai de nouveau Maria et me détournai, me sentant soudain un peu faible. Étrange... Avais-je usé d'autant d'énergie lors de mon attaque pour que mes mains tremblent, que mes jambes aient soudain du mal à soutenir mon poids et qu'un vertige m'oblige à me tenir à la table ? La présence de la jeune femme était certainement due au manque d'équilibrage des énergies négatives utilisées pour faire souffrir l'homme. Si je m'attendais à cela...
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 10 Déc - 0:34

Maria ne comprit pas se qui était entrain de se passer, certes l’ivrogne était des plus barbant mais se fut la réaction de Léo qui la surpris le plus. Il venait de s'emporté et surtout de s’en prendre à un être qui mis à par avoir trop usé de l’alcool et avoir un penchant pour les demoiselles. Maria avait l’habitude de ce genre de situation et aurait remit l’homme a sa place mais là, elle resta immobile comme si elle avait subit un sort d’immobilisation.

Léo avait empoigné l’homme par le cou et un vent plutôt glaciale vint se propageait dans le pub, la jeune femme fut parcouru de frisson et eut soudainement peur pour le pauvre homme, qu’était-il entrain de se passer ? D’où provenait cette glace ? Maria réussit enfin à bouger et se recula, elle fut arrêtée par le mur.

Lorsqu’il lâcha enfin l’homme, se dernier partit aussi vite qu’il était arrivé et sortit du bar accompagné de ces collègues. Léo jeta un regard à Maria qui était terrifié, qui était-il ? Léo se mit soudainement à trembler et après une certaine hésitation, la jeune femme renvala difficilement sa salive et se dirigea vers Léo. Elle prit la main libre de l’homme dans les siennes mais ne le regarda pas. Maria avoua qu’elle avait été plus forte dans ces années d’études, ne serrait-ce que le fait d’avoir rencontré Troy et avoir réussi à combattre certains des démons de celui-ci avec son aide bien évidemment. Mais ce soir il n’était pas là et elle devait paraître beaucoup plus forte.


_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 10 Déc - 1:02

Je fus d'autant plus surpris quand elle s'approcha de moi pour prendre ma main. Cependant, elle ne m'accorda pas un regard. Comment devais-je réagir exactement ? Je n'avais pas l'intention de lui faire de mal. Cet homme, ivre ou non, avait eu ce qu'il méritait et personne ne pouvait me dire le contraire.
Un tintement me fit sortir de mes pensées. Le barman vaquait de nouveau à ses occupations. Tout en essayant de tenir debout et de faire cesser mes tremblements, je m'adressai à la jeune femme, à voix basse.


- Vous... vous ai-je fait peur ? Si tel est le cas, je m'en excuse...


Dernière édition par Léo Tripp le Ven 10 Déc - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 10 Déc - 1:08

La jeune femme porta son attention au barman qui était revenu avant d’osait regardé de nouveau Léo. Il lui demande s’il lui avait fait peur ? Bien sur que non, s’était la femme qui n’avait peur de rien donc forcément là, ce soir elle n’avait pas eut peur. S’est ce qu’elle aurait pu répondre afin que l’homme ne perçoive pas la crainte qu’elle avait.

- Oui, vous m’avez fait peur… déclara-t-elle.

A quoi bon servirait de lui mentir ? Puisque de toute manière sa devait encore se lire sur son visage.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 10 Déc - 1:26

Elle me regarda enfin.

- Oui, vous m’avez fait peur... répondit-elle d'une petite voix.

Je restai silencieux. Lui demander pardon était une chose. Désormais, je devais faire en sorte qu'elle ne me prenne pas pour un ennemi. Je ne savais pas ce qui pouvait la rassurer, lui faire plaisir afin de remonter dans son estime.
Une rapide réflexion me poussa d'abord à réchauffer le pub, ce que je fis en laissant un courant d'air doux et tiède parcourir les lieux. Puis j'effleurai la main de Maria du bout des lèvres et m'inclinai devant elle.


- Je suis désolé, je me suis laissé emporter. Je n'ai pas tellement aimé la façon dont il vous a parlé. Que puis-je faire pour que vous me pardonniez ?
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Ven 10 Déc - 1:30

La pièce se réchauffa soudainement, se qui permit à Maria de ne plus avoir aussi froid. Puis il lui fit un baise et lui demanda se qui lui ferrai plaisir, surement histoire de pouvoir se faire pardonner.

La jeune femme ne put se retenir et serra Léo dans ces bras, allait savoir pourquoi, elle accepta de cette manière toutes excuses de sa part.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Dim 12 Déc - 21:29

Je ne pensais pas qu'elle irait jusqu'à se blottir dans mes bras. Était-ce parce qu'elle avait eu très peur ? Ou cela voulait-il dire qu'elle acceptait toutes mes excuses ? Quoi qu'il en soit, je lui promis de ne plus refaire ce genre de chose devant elle. J'eus du mal à bouger pour poser mes mains dans son dos. Non pas en raison de ma soudaine défaillance mais plutôt à cause du portrait de Mary toujours posé sur la table et sur lequel mon regard s'attardait.
Maria avait raison. Je ferais absolument tout pour pouvoir revenir quatre siècles en arrière : revivre les meilleurs moments passés avec Mary et oublier ceux qui nous avaient séparés à jamais... Bien sûr, il était impossible que cela puisse se produire, à moins qu'un miracle survienne. Comme par exemple, le retour de Mary dans ce monde. Il ne fallait pas rêver...
Je lâchai Maria et reculai d'un pas. Mes forces revenaient peu à peu. Je tendis le bras vers la table, touchai le portrait de Mary du bout des doigts. Je le fis glisser vers moi et le contemplai encore, envoûté par sa beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Angel
6ème année Serpentard
6ème année Serpentard
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5618
Age : 26
Date d'inscription : 27/06/2005

Vie privée
Amis:
Amours:
Famille: Anna et Joa Angel

MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   Lun 13 Déc - 22:58

Maria s’éloigna un peu de Léo, gênée par son attitude. Elle ne se savait pas capable d’un tel acte envers un individu dont elle savait simplement le nom, qu’il avait aimé une femme éperdument mais que celle-ci n’était plus de ce monde et cette ressemblance avec Dante qui devait sûrement être du au fait qu’il soit de famille lointaine.

- Veuillez excuser mon geste… Je n’aurai pas du vous enlacer.

La jeune femme regarda les alentours, évitant de croisé le regard de Léo.

_____________________

6ème année à SERPENTARD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et l'horloge sonna 20h [Léo Tripp]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Horloge qui dit tout
» Horloge ! Dieu sinistre, effrayant, impassible [...] ? Amy (L) & Lilieth
» Horloge sur Ekoï
» L'Horloge Parlante
» Horloge parlante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard Interactif  :: hors jeu :: Corbeille-
Sauter vers: